Un "gilet jaune" de Savoie condamné pour une opération escargot

Un jeune homme de 20 ans a été condamné à deux mois de prison avec sursis et six mois de suspension de permis par le tribunal d’Albertville, lundi, rapporte France Bleu Pays de Savoie. Ce "gilet jaune" était jugé pour avoir participé à une opération escargot en décembre.

Des \"gilets jaunes\" étaient venus au tribunal pour soutenir leur camarade condamné après une opération escargot.
Des "gilets jaunes" étaient venus au tribunal pour soutenir leur camarade condamné après une opération escargot. (Valentine Letesse / RADIO FRANCE)

Un jeune "gilet jaune" a été condamné pour entrave à la circulation par le tribunal d’Albertville (Savoie), ce lundi, indique France Bleu Pays de Savoie. Âgé de 20 ans, il a été condamné à deux mois de prison avec sursis, deux ans de mise à l’épreuve, six mois de suspension de permis de conduire et confiscation de sa voiture, précise la journaliste présente à l’audience. Un jugement "sévère" dénonce son avocat, pour avoir participé à une opération escargot sur l’autoroute A430 au péage de Saint-Hélène-sur-Isère, le 15 décembre, lors de l’Acte 5 du mouvement des "gilets jaunes".

"Comment il va faire pour aller travailler maintenant ?"

Pendant le déroumement de cette opération escargot, il avait aussi refusé de se soumettre à un test d’alcoolémie… Rien de bien méchant pour ses camarades venus le soutenir devant le tribunal. "On ne va pas le laisser tout seul, il n’a pas fait plus de mal que quelqu’un d’autre, c’est surdimensionné", s’énerve Nicolas au micro de France Bleu. "C’est honteux, j’ai envie de vomir", abonde Claude. "Comment il va faire pour aller travailler maintenant, sans voiture, sans rien ?", demande aussi Fab, l’un de ses amis.

Une "décision politique" pour son avocat

Une double peine en effet pour ce jeune mécanicien, déplore Me Michel Jugnet, son avocat. "C’est une décision politique, rendue par des magistrats qui utilisent le droit, malheureusement, pour contrer des gens qui manifestent avec raison."