Smic : le casse-tête des 100 €

Emmanuel Macron a annoncé lundi 10 décembre au soir le versement de 100 € de plus par mois pour ceux qui touchent le smic. Ce n'est pas exactement une augmentation du smic, mais de la prime d'activité. Inconvénient : tous les bénéficiaires du smic ne touchent pas cette prime d'activité.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Coup de théâtre mardi 11 décembre dans l'après-midi à l'Assemblée nationale. Moins de 24 heures après le geste concernant les salariés au smic, le gouvernement doit déjà retoucher sa réforme. Des modifications pour toucher tous les salariés au smic, car l'annonce du président ne devait concerner que les salariés bénéficiant de la prime d'activité. À ce stade, pour arriver à 100 € net de plus par mois, l'État joue sur deux leviers. D'un côté, 20 € dus à des baisses de cotisations sur le smic ; de l'autre, 80 € versés grâce à cette prime d'activité.

Une augmentation réelle de 70 €

Mais le gouvernement ne précise pas que certaines de ces mesures sont déjà appliquées. Les baisses de cotisations sont déjà appliquées depuis octobre, à hauteur de 20 €, tout comme une partie de la prime d'activité, à hauteur de 10 €. Au final, 70 € de prime d'activité seront distribués chaque mois en début d'année prochaine. Ces employés de boulangerie, payés au smic, ont un avis mitigé. À cette augmentation de revenus va s'ajouter la revalorisation classique du smic de 1,8 %, soit une vingtaine d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
le mot \"Smic\" entouré de figurines.
le mot "Smic" entouré de figurines. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)