Seine-Saint-Denis : le coup de pouce d'un patron à ses salariés

Le président de la société "Juste à temps" a entendu les revendications des "gilets jaunes". En réponse, il a décidé d'aider ses salariés.

FRANCE 3

Baby-foot dans l'entrepôt, salle de détente... Chez "Juste à temps" à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le bien-être et la convivialité des 85 salariés comptent. La convivialité, c'est justement le business de cette PME qui livre des repas et des jus de fruits. Une entreprise en expansion dont le patron est très conscient du problème du pouvoir d'achat revendiqué par les "gilets jaunes". Alors, fin décembre, les plus bas salaires ont bénéficié de la prime exceptionnelle défiscalisée annoncée par Emmanuel Macron.

Augmentation de salaire pour 1 employé sur 3

"On a eu 300 euros. Ça a fait du bien à mon petit : c'était son anniversaire en fin d'année", indique Ali, préparateur de commandes et cariste. Pour 1 employé sur 3, il y a eu augmentation de salaire. Pour Zahra, dont c'est le premier job, il y a eu 30% en plus sur sa fiche de paie. D'autres ont gagné en aménagement de temps de travail. Récompenser ses salariés a un coût : 400 000 euros pour le généreux patron, qui n'a rien d'un philanthrope.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des dirigeants d\'entreprises expliquent à franceinfo pourquoi ils comptent verser ou non la prime exceptionnelle suggérée par Emmanuel Macron. 
Des dirigeants d'entreprises expliquent à franceinfo pourquoi ils comptent verser ou non la prime exceptionnelle suggérée par Emmanuel Macron.  (GARO / PHANIE / AFP)