"Gilets jaunes" à Paris : à Paris, "c'est fumigènes contre gaz lacrymogène"

La journaliste Marion Mercier, en direct des Champs-Élysées (Paris), fait le point sur la mobilisation en cours des "gilets jaunes", samedi 24 novembre.

France 3

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, le rassemblement rassemble 8 000 "gilets jaunes" à Paris et 23 000 manifestants dans toute la France, samedi 24 novembre à la mi-journée. Des affrontements ont eu lieu dans le bas des Champs-Élysées (Paris), dans le secteur de la place de la Concorde, "secteur auquel les manifestants, les 'gilets jaunes' voulaient accéder", rapporte la journaliste Marion Mercier, en direct des Champs-Élysées. "Ces 'gilets jaunes' ont remonté petit à petit les Champs-Élysées, sous la pression des forces de l'ordre, jusqu'au rond-point de l'Étoile où je me trouve et où ces violences ont continué, c'est-à-dire fumigènes contre gaz lacrymogène", rapporte la journaliste.

La tension monte sur le rond-point de l'Étoile

"Les forces de l'ordre sont en train de tenter de disperser cet imposant cortège de 'gilets jaunes', avec la résistance des manifestants. Ils se dispersent pour certains dans les rues adjacentesn et pour d'autres, qui font de la provocation. La tension est en train de monter à l'heure actuelle, sur le rond-point de l'Étoile tout en haut des Champs-Élysées, sachant que certains 'gilets jaunes' m'ont dit qu'ils attendaient l'arrivée de renforts en début d'après-midi pour continuer à occuper le terrain des Champs-Élysées et des secteurs du pouvoir à Paris", conclut la journaliste Marion Mercier.

Le JT
Les autres sujets du JT
(LUCAS BARIOULET / AFP)