Pour Brigitte Macron, la crise des "gilets jaunes" "était prévisible"

"Ce fameux ascenseur social, ils disent qu'il est en panne et je les crois", a déclaré la femme du président de la République jeudi, au micro de RTL. 

Le président de la République, Emmanuel Macron, et son épouse Brigitte Macron, le 26 mars 2019 au palais de l\'Elysée, à Paris. 
Le président de la République, Emmanuel Macron, et son épouse Brigitte Macron, le 26 mars 2019 au palais de l'Elysée, à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

La Première dame prend la parole, sept mois après les débuts du mouvement des "gilets jaunes". "Cette crise était prévisible", a déclaré Brigitte Macron, dans un entretien diffusé jeudi 20 juin sur RTL

"Cette crise était prévisible parce qu'en gros qu'est-ce qu'ils disent ? 'A partir du 15 du mois, la vie est impossible et on veut que nos enfants aient accès au meilleur.' Or ce fameux ascenseur social, ils disent qu'il est en panne et je les crois", a expliqué l'ancienne professeure de français dans cette longue interview.

"J'ai eu peur pour la France (...) On n'arrive à rien par la violence", a aussi confié Brigitte Macron, à propos de ce mouvement social inédit qui secoue le pays depuis la mi-novembre, et qui a connu plusieurs pics de tension cet hiver.

"Il a évolué"

Emmanuel Macron n'a cependant pas "minimisé" cette crise, assure l'épouse du président de la République. "En cela, c'est clair que le président va agir", a-t-elle affirmé. "Je ne pense pas qu'il l'avait minimisée (la crise) mais il y a des réformes qu'il avait planifiées plus tard, qu'il a faites plus tôt", a-t-elle ajouté.

A ses yeux, le grand débat national organisé en réponse à cette crise, qui a vu le président participer à de nombreuses réunions publiques à travers le pays, a eu un effet positif sur le chef de l'Etat. "Il a évolué, il est plus prêt", juge Brigitte Macron.