Paris : un samedi sous tension, avec de nombreuses manifestations

Les Journées du patrimoine seront-elles perturbées par les manifestations ? Les autorités redoutent les affrontements, en particulier à Paris. La journée s'annonce tendue. Au moins 90 personnes ont été interpellées.

France 3

Au pied de l'Arc de triomphe, les blindés de la gendarmerie ont fait leur retour. Samedi 21 septembre au matin, les Champs-Élysées sont sous haute surveillance : fouilles aléatoires dans le quartier, mais aussi au milieu des touristes et des manifestants cherchant à rejoindre des zones de rassemblement. "On n'arrête pas de se faire fouiller. Cela commence à être catastrophique", regrette un manifestant.

90 interpellations, 1 200 contrôles

Très vite, une centaine d'individus cherche à braver l'interdiction de manifester. Alors que les manifestants tentent d'ériger des barricades, les forces de l'ordre ripostent en usant de gaz lacrymogènes et procèdent à plusieurs interpellations. Même scénario près de la gare Saint-Lazare. Un jeu du chat et de la souris entre les forces de l'ordre et les manifestants. Depuis le début de la journée, les forces de l'ordre ont procédé à 90 interpellations et plus de 1 200 contrôles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un gendarme posté autour de l\'Arc de triomphe, à Paris, le 21 septembre 2019.
Un gendarme posté autour de l'Arc de triomphe, à Paris, le 21 septembre 2019. (LUCAS BARIOULET / AFP)