Paris : le calme est revenu sur les Champs-Elysées après un dimanche très animé

La situation a été tendue sur les Champs-Elysées, à Paris, dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 juillet, à la suite de la victoire de l'Algérie en demi-finales de la Coupe d'Afrique des nations de football.

Les Champs-Elysées et la place de l'Étoile ont été évacués peu après trois heures du matin, lundi 15 juillet, mais on peut voir encore les traces de la fête qui a eu lieu cette nuit. Des trottinettes cassées, des scooters et des barrières renversés sur les Champs-Elysées et dans les rues adjacentes. Mais les dégâts matériels restent assez minimes, des milliers de supporters sont venus dimanche soir pour fête la victoire de l'Algérie face au Nigeria (2-1) en demi-finales de la Coupe d'Afrique des nations.

25 personnes interpellées

Rapidement, les forces de l'ordre ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule qui avait envahi la chaussée. Les policiers ont essuyé des jets de projectile. Dans la nuit, 25 personnes ont été interpellées pour refus d'obtempérer, mise en danger de la vie d'autrui et jet de projectile, explique Chloé Tixier, en direct des Champs-Elysées. Dimanche après-midi, des heurts avaient déjà éclaté entre les forces de l'ordre et des manifestants après le défilé du 14-Juillet. Des figures des "gilets jaunes" ont été placées en garde à vue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des CRS sur l\'avenue des Champs-Elysées, à Paris, le 14 juillet 2019.
Des CRS sur l'avenue des Champs-Elysées, à Paris, le 14 juillet 2019. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)