Nouvel An : sécurité renforcée sur fond de mobilisation des "gilets jaunes"

Dans la capitale, un périmètre de protection sera instauré lundi dès 16 heures autour des Champs-Elysées et de la place de l'Etoile.

Des véhicules de police sur la place de l\'Etoile à Paris, le 29 décembe 2018.
Des véhicules de police sur la place de l'Etoile à Paris, le 29 décembe 2018. (VALENTINE ZELER / HANS LUCAS / AFP)

Périmètre autour des Champs-Elysées, points de filtrages, contrôles dans les transports en commun... Les festivités du Nouvel An se dérouleront, lundi 31 décembre, sous haute sécurité dans le cœur de Paris où doivent converger badauds, touristes et "gilets jaunes". Dans la capitale, un périmètre de protection sera instauré lundi dès 16 heures autour des Champs-Elysées et de la place de l'Etoile. 

Les "gilets jaunes" ont promis d'organiser sur la célèbre avenue parisienne "un événement festif et non violent" pour fêter le passage à 2019 "qui sera riche de changements et de victoires", selon le descriptif de leur page Facebook. Plus de 8 300 personnes ont indiqué dimanche midi qu'ils participeraient à cet "acte 8".

A l'intérieur du périmètre, où sont strictement interdits alcools et engins pyrotechniques, pourront avoir lieu "des palpations de sécurité, des fouilles de bagages et de véhicules", selon la préfecture de police.

Feu d'artifice prévu sur le pont d'Aquitaine

Les effectifs de sécurité et de secours seront également renforcés dans d'autres villes de France, notamment à Bordeaux, où les "gilets jaunes" ont prévu de tirer un feu d'artifice à minuit depuis le pont d'Aquitaine, dans la "bonne humeur", promettent-ils.

La préfecture des Alpes-Maritimes a annoncé des "moyens en policiers et gendarmes très importants" pour la nuit du réveillon dans le département, où des "gilets jaunes" se sont donnés rendez-vous place Masséna à Nice mais aussi à leur "QG" de Saint-Isidore, un rond-point près de l'autoroute A8.