Cet article date de plus de cinq ans.

Nancy : les quatre "gilets jaunes" soupçonnés d'avoir tenté de bloquer l'accès au siège de L'Est Républicain placés sous contrôle judiciaire

Les hommes âgés de 21 à 64 ans seront jugés en mai prochain.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Vendredi 4 janvier, une cinquantaine de "gilets jaunes" avaient érigé des barricades pour bloquer l'accès au site, qui assure l'impression du journal L'Est Républicain notamment.  (YANNICK VERNINI / MAXPPP)

Les quatre hommes soupçonnés d'avoir tenté de bloquer l'accès au siège du journal L'Est Républicain, à Nancy, ont été placés sous contrôle judiciaire dimanche 6 janvier et seront convoqués devant la justice en mai prochain, rapporte France Bleu Sud Lorraine.

Les quatre hommes, âgés de 21 à 64 ans, avaient été interpellés vendredi 4 janvier et ont été présentés dimanche 6 janvier à un juge des libertés et de la détention. Il leur est reproché une "participation à un attroupement par une personne dissimulant volontairement son visage après sommation de se disperser".

Vendredi 4 janvier, une cinquantaine de manifestants du mouvement des "gilets jaunes" avaient érigé des barricades et mis le feu à des pneus et des palettes pour bloquer l'accès au site, qui assure l'impression des journaux L'Est Républicain, Vosges Matin et Le Républicain Lorrain.

Samedi 5 janvier, sur Twitter, le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, avait dénoncé une "atteinte inacceptable à la liberté de la presse" et apporté son soutien aux équipes de L'Est Républicain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.