Nancy : les deux organisateurs de la Marche pour le climat, dont le président des Amis de la Terre, sont en garde à vue

La marche avait été interdite vendredi par la préfecture de Meurthe-et-Moselle.

La marche pour le climat, le 8 décembre 2018 à Nancy.
La marche pour le climat, le 8 décembre 2018 à Nancy. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Deux des organisateurs de la marche pour le climat qui se déroulait samedi 8 décembre à Nancy ont été interpellés et placés en garde à vue samedi, selon les informations de France Bleu Sud Lorraine. Il y sont restés jusque dimanche matin, moment où le parquet de Nancy a décidé de mettre fin à leur garde à vue en ouvrant une enquête préléminaire, indique la préfecture de Meuthe-et-Moselle ce dimanche dans un communiqué. La marche avait été interdite vendredi par la préfecture de Meurthe-et-Moselle qui invoquait "des raisons de sécurité et des risques de confrontations avec le mouvement des 'gilets jaunes'".

Parmi les deux personnes placées en garde à vue figure Florent Compain, le président des Amis de la Terre, précise l'association environnementale samedi soir sur son compte Twitter. "Vont-ils y passer la nuit pour avoir co-organisé la Marche pour le climat non-violente et exiger aux côtés de milliers de personnes la justice climatique et sociale ?", s'interroge l'association.

Dans un communiqué, publié par France Bleu Sud Lorraine, les co-organisateurs de la Marche pour le climat à Nancy dénoncent "un acharnement et une tentative d'intimidation intolérables dans le contexte d'urgence climatique et sociale actuelle". La marche nancéenne pour le climat a réuni près de 1 000 personnes, selon France Bleu Sud Lorraine.