Mort de Zineb Redouane à Marseille : l'avocat de ses enfants va porter plainte contre l'ex-ministre de l'Intérieur Christophe Castaner

Le dépôt de plainte intervient après la publication lundi d’une contre-enquête du site d'investigation Disclose qui met en cause les conclusions du rapport d'expertise officiel qui avait évoqué une mort accidentelle. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christophe Castaner, le 30 novembre 2020. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Deux ans après la mort de Zineb Redouane, cette femme de 80 ans touchée par une grenade lacrymogène dans son appartement, en marge d'une manifestation des "gilets jaunes" à Marseille, le 1er décembre 2018, l’avocat de ses enfants annonce à franceinfo qu'il va déposer plainte mardi 1er décembre devant la Cour de justice de la République contre Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur à l’époque, pour "altération et soustraction de preuves".

La famille de Zineb Redouane accuse Christophe Castaner d’avoir ordonné à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, de ne pas saisir le lance-grenade utilisé et à l’origine du projectile ayant été lancé au niveau du visage de Zineb Redouane, et d’avoir affirmé à plusieurs reprises dans les médias que les forces de l’ordre n’avaient joué aucun rôle dans sa mort.

Ce dépôt de plainte intervient au lendemain de la publication d’une contre-enquête du site d'investigation Disclose qui met en cause les conclusions du rapport d'expertise officiel qui avait parlé d'une mort accidentelle. Selon les travaux du site et du groupe de recherche basé à Londres "Forensic Architecture", la responsabilité du tireur de la grenade lacrymogène est "clairement engagée".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.