Montpellier : l'IGPN saisie, après qu'un militaire a été blessé samedi, en marge d'une manifestation de "gilets jaunes"

Le militaire, en permission, sortait samedi d'un restaurant du centre-ville lorsqu'il a été touché à la pommette, alors que des heurts opposaient casseurs et forces de l'ordre. Il s'agit de savoir si la victime a reçu un projectile, quel type de projectile et par qui il a été lancé. 

 Le urgences du CHU de Montpellier (illustration).
 Le urgences du CHU de Montpellier (illustration). (ALEX BAILLAUD / MAXPPP)

Le procureur de la République de Montpellier a saisi l'Inspection général de la police nationale (IGPN), après qu'un militaire d'une vingtaine d'années a été blessé au visage en marge d'une manifestation des "gilets jaunes", samedi, rapporte lundi 28 janvier, France Bleu Hérault. Il s'agit de savoir si la victime a reçu un projectile, quel type de projectile et par qui il a été lancé, précise le procureur.

Le militaire, en permission, ne participait pas au rassemblement. Il sortait d'un restaurant du centre-ville, vers 22h30, lorsqu'il a été touché à la pommette, alors que des heurts opposaient casseurs et forces de l'ordre.

Des témoins affirment que le jeune homme a été touché par une balle de défense. Les images des caméras dont étaient équipés les policiers lors de leur intervention samedi soir devraient permettre d'en savoir plus sur les circonstances des faits. Le militaire a été admis en CHU de Montpellier pour y être opéré.