Cet article date de plus d'un an.

Mobilisation des "gilets jaunes" : un retour en demi-teinte

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Mobilisation des "gilets jaunes" : un retour en demi-teinte
FRANCE 3
Article rédigé par
J. Debraux, T. Cuny, T. Grosse, N. Auer, A. Morel, M. Dana, S. Guibaut, C. Pary, P. Brrame, France 3 Régions. - France 2
France Télévisions

Samedi 12 septembre, la mobilisation des "gilets jaunes" a été assez faible à Paris comme dans plusieurs autres villes. Des heurts ont notamment éclaté dans la capitale où 256 personnes ont été interpellées.

Près de deux ans après le tout début de leur mobilisation, les "gilets jaunes" étaient de retour dans les rues de Paris. Si la détermination des manifestants reste intacte, l'affluence était plutôt mitigée pour un samedi de rentrée ce 12 septembre. "Je m'attendais à beaucoup plus de monde, mais avec le Covid, et puis il y a une certaine forme de lassitude", assure un manifestant.

256 personnes ont été interpellées

Jean-Marie Bigard a tenté d'apprivoiser le cortège dans la matinée, mais l'humoriste a été accueilli par une foule plutôt hostile. "C'est rien, c'est une mauvaise interprétation. C'est rien, c'est normal", a assuré l'humoriste. En début de soirée, des heurts ont éclaté. 256 personnes ont été interpellées et la manifestation s'est dispersée dans un nuage de fumée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.