Manifestations : les "gilets jaunes" s'interrogent

L'attentat de Strasbourg (Bas-Rhin) est-il susceptible de précipiter la fin de la mobilisation des "gilets jaunes" ?

FRANCE 2

Les "gilets jaunes" sont toujours autant mobilisés sur de nombreux sites en France, même si l'attaque de Strasbourg (Bas-Rhin) est dans tous les esprits. "On comprend la douleur de ces gens à Strasbourg tout à fait, mais notre mouvement doit continuer parce qu'il est légitime", déclare un manifestant. Ils veulent continuer le mouvement et manifester samedi 15 décembre, malgré tout. À Auxerre (Yonne), le message a été entendu et les "gilets jaunes" restent déterminés.

Une mobilisation en baisse

Mais tous ne sont pas sur la même ligne. Pour certains "gilets jaunes", l'heure est grave et samedi prochain, la mobilisation doit s'adapter. "Nous n'appelons pas à manifester dans les centres-villes pour ne pas perturber le dispositif 'urgence attentat'. Samedi, nous invitons tous les 'gilets jaunes' à porter un brassard noir", a déclaré Christophe Chalençon, un "gilet jaune" du Vaucluse. D'autres porte-parole, comme Karl Toquard de l'Eure, craignent des débordements et recommandent de ne pas manifester dans la capitale. Mercredi 12 décembre, la mobilisation est en baisse : ils sont 4 600 manifestants contre 6 700 il y a une semaine en France selon le ministère de l'Intérieur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" bloquent un dépôt pétrolier au Mans le 6 décembre 2018.
Des "gilets jaunes" bloquent un dépôt pétrolier au Mans le 6 décembre 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)