Manifestations à Paris : Emmanuel Macron reste discret

Retraites, climat, "gilets jaunes"... La préfecture de police avait fait part de son inquiétude pour la journée d'actions du samedi 21 septembre. L'exécutif a attentivement suivi la journée.

FRANCE 2

Le président de la République avait lui-même appelé au calme. Emmanuel Macron a choisi la discrétion samedi 21 septembre en cette journée de mobilisation. "Emmanuel Macron avait un temps envisagé de venir saluer les visiteurs de l'Élysée lors des Journées du patrimoine. Finalement, il s'est ravisé pour éviter un éventuel choc d'images : celle de lui serrant les mains sous les dorures et celle des violences à Paris", explique la journaliste de France 2 Valérie Astruc, en duplex devant l'Élysée.

L'exécutif est satisfait des opérations de maintien de l'ordre

Toute la journée, le président a surveillé la situation de près tout en préparant le sommet de l'ONU à New York (États-Unis). "S'agissant du maintien de l'ordre, l'exécutif est plutôt satisfait de la nouvelle méthode, plus réactive, plus offensive, pour couper court aux saccages", précise la journaliste. "'À ce stade, on a évité la catastrophe aujourd'hui', constate un proche du président", conclut Valérie Astruc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron a durci le ton sur la question migratoire, à 15 jours d\'un débat sur l\'immigration au Parlement. 
Emmanuel Macron a durci le ton sur la question migratoire, à 15 jours d'un débat sur l'immigration au Parlement.  (LUDOVIC MARIN / AFP)