Manifestations : 320 blessés en France, dont 39 chez les forces de l'ordre

Samedi 8 décembre, de nombreux débordements ont eu lieu en marge des manifestations des "gilets jaunes". Les affrontements avec les forces de l'ordre ont fait plus de blessés parmi les manifestants, plusieurs centaines selon le ministère de l'Intérieur. 

FRANCE 3

À Bordeaux (Gironde), au milieu des affrontements samedi 8 décembre, un homme est évacué par les pompiers. Il vient d'être touché à la main droite par une grenade. À l'hôpital, interrogé par nos confrères de Radio France, il confie avoir aujourd'hui perdu l'usage de sa main. "J'ai vu un bâton qui roulait à mes pieds, le seul truc que j'avais vu rouler à mes pieds jusqu'à présent c'était une lacrymo, quand je l'ai ramassé pour le lancer, le truc a explosé, ma main a explosé, il y avait juste un morceau de chair qui pendait sur un morceau d'os déformé... Ils ne peuvent pas nous envoyer ça dans la gueule !", raconte-t-il.

Une nouvelle stratégie adoptée

Le bilan des affrontements est lourd : près de 320 blessés ont été recensés dans tout le pays, dont 39 au moins chez les forces de l'ordre. Parmi ces blessés, une femme à Paris qui gît au sol, un débris de grenade vient de l'atteindre à l'oeil. Quelle raison à ce nombre de blessés ? Face à des manifestants toujours aussi nombreux et parfois violents, les policiers ont adopté cette fois une stratégie différente. Ils devaient tenir à distance les manifestants, mais surtout tenter de les disperser et aller au contact. Le but : éviter les scènes de casse et de pillages. Le nombre de blessés est légèrement supérieur à celui de la semaine précédente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un \"gilet jaune\" a été blessé lors des manifestations.
Un "gilet jaune" a été blessé lors des manifestations. (LUCAS BARIOULET / AFP)