Manifestante blessée par un flash-ball à Biarritz en 2018 : le policier auteur du tir condamné à 1 350 euros d'amende

Lola, étudiante en prepa aux Beaux-Arts, avait été grièvement touchée au visage. Une blessure qui avait entraîné 45 jours d'ITT.

Le palais de justice de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).
Le palais de justice de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). (BENJAMIN ILLY / RADIOFRANCE)

Le policier à l'origine du tir de LBD, qui a blessé une étudiante au visage lors d'une manifestation de "gilets jaunes" en 2018, a été condamné vendredi 26 juin à 1 350 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Bayonne, rapporte France Bleu Pays Basque.

Le fonctionnaire de police était jugé pour "violences involontaires" et comparaissait dans le cadre d'une procédure sur reconnaissance préalable de culpabilité, proposée par le procureur. Il a accepté la peine de 90 jours d'amende à 15 euros, soit 1 350 euros.

90 jours d'amende pour une triple fracture à la mâchoire

Le 18 décembre 2018, Lola, 19 ans à l'époque, participait à une manifestation organisée par les "gilets jaunes" dans les rues de Biarritz, en marge d’une réunion de Jean-Yves le Drian, le ministre des affaires étrangères, avec des ambassadeurs afin de préparer le G7. L'étudiante qui suivait une prépa aux Beaux-arts a été blessée par un tir de LBD.  Elle a été grièvement touchée au visage, une triple fracture à la mâchoire.

L'étudiante avait déposé plainte. Hospitalisée, elle s'était vue notifier 45 jours d’incapacité temporaire de travail (ITT). L’enquête de l'IGPN, la police des polices a permis d’identifier le tireur présumé, et a abouti à un procès.