Les "gilets jaunes" toujours mobilisés malgré l'attentat de Strasbourg

Malgré les appels de plusieurs ministres à faire une pause et à ne pas manifester samedi 15 décembre à Paris, les "gilets jaunes" restent déterminés à mener des actions localement ou dans la capitale.

France 3

Un "gilet jaune" a perdu la vie jeudi 13 décembre dans le Vaucluse, percuté à un rond-point par un camion. Denis David avait 23 ans. Les "gilets jaunes" d'Avignon sont en deuil, mais leur détermination ne fléchit pas. "On continuera la lutte tant qu'il le faudra", lance une manifestante en larmes, au micro de France 3. Malgré l'attaque meurtrière de Strasbourg (Bas-Rhin) et les appels du gouvernement à renoncer à toute manifestation, différentes figures des "gilets jaunes" appellent à la poursuite du mouvement. Un appel pour un acte V en région mais également à Paris samedi 15 décembre, a été relayé sur les réseaux sociaux. Des vidéos prodiguent même des conseils pratiques pour se rendre dans la capitale.

Tenir sur la durée

Sur le terrain, l'attaque terroriste ne peut, selon eux, faire oublier leur quotidien. "On vivra toujours aussi mal à la fin du mois, alors pourquoi arrêter ?", lance un "gilet jaune" d'Angoulême (Charente). À Nevers (Nièvre), les "gilets jaunes" seront eux aussi mobilisés samedi, mais tous ne se rendront pas dans la capitale. Sur beaucoup de barrages, les manifestants se sont préparés à tenir dans la durée pour maintenir la pression sur le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une manifestation des \"gilets jaunes\" sur les Champs-Elysées, le 8 décembre 2018, à Paris.
Une manifestation des "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées, le 8 décembre 2018, à Paris. (N.E. / NURPHOTO / AFP)