Les "gilets jaunes" peu convaincus par les annonces du Premier ministre

Face à la fronde des "gilets jaunes", Édouard Philippe est monté au front mardi 4 décembre pour annoncer un moratoire sur la hausse des taxes sur le carburant et un gel des prix de l'énergie. Des annonces reçues diversement par les contestataires.

Voir la vidéo
France 3

Sur un rond-point près du Puy-en-Velay (Haute-Loire) mardi 4 décembre, des "gilets jaunes" reçoivent de quoi se chauffer et même construire de nouvelles barricades. Ils ne plieront pas malgré le moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants et le grand débat national sur les impôts. Les annonces du Premier ministre, mardi 4 décembre, font figure de mesurettes pour ces manifestants.

Grève des routiers en vue

À Brest (Finistère) et Lorient (Morbihan), deux dépôts de carburants ont été libérés. Ils étaient bloqués depuis sept jours par de petits entrepreneurs. Ils ont choisi de faire confiance à un gouvernement plus enclin à la négociation. Sur bien des barrages, la tonalité est différente et beaucoup envisagent de manifester à nouveau samedi et à partir de dimanche, la CGT et FO Transports appellent les routiers à entrer en grève avec les "gilets jaunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant vêtu d\'un gilet jaune durant une opération escargot, le 20 novembre à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Un manifestant vêtu d'un gilet jaune durant une opération escargot, le 20 novembre à Rennes (Ille-et-Vilaine). (SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP)