Le descendant de Louis XIV Louis de Bourbon soutient les "gilets jaunes"

Ce n'est pas le seul prétendant au trône de France à soutenir le mouvement.  La branche orléaniste s'est aussi exprimée. 

Le prince de Bourbon, duc d\'Anjou, donne une conférence de presse à Paris, le 16 décembre 2010.
Le prince de Bourbon, duc d'Anjou, donne une conférence de presse à Paris, le 16 décembre 2010. (SIMON ISABELLE / SIPA)

Un soutien inattendu pour les "gilets jaunes". Le prince Louis de Bourbon, duc d'Anjou a posté un texte en faveur au mouvement, samedi 8 décembre. Le prétendant légitimiste au trône de France, descendant de Louis XIV, qui vit en Espagne et possède la nationalité franco-espagnole, a tenu à exprimer sa "solidarité" et sa "profonde compassion pour ceux qui souffrent", dans un communiqué sur Facebook.

"Ces Français, c'est la majorité silencieuse qui se tait depuis des décennies et dont certains avaient oublié l'existence. Aujourd'hui c'est le peuple de France qui se dresse pour défendre son mode de vie et sa dignité", explique-t-il avant de condamner la violence de "certains groupes extrêmes qui cherchent à exploiter ce mouvement profondément populaire pour déstabiliser l'Etat".

"En ce jour de l'Immaculée Conception, je confie la France à Notre Dame qui est la vraie Reine de France. Que Dieu protège la Fille aînée de Son Eglise, que Dieu vienne en aide aux Français malheureux, démunis et souffrants", conclut-t-il.

Ce n'est pas le seul prétendant au trône de France à soutenir les "gilets jaunes". La branche orléaniste s'est aussi exprimée. Le comte de Paris, le descendant du roi Louis-Philippe (dernier roi des Français, de 1830 à 1848), qui se revendique aussi comme l'héritier légitime des rois de France, s'est fendu d'un tweet la semaine dernière. Il s'est aussi rendu à l'Arc de triomphe. Et il estime que les "gilets jaunes" ont été "injustement accusés de dégradation".