Cet article date de plus de deux ans.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet condamne l'attaque de "gilets jaunes" sur un fourgon pénitentiaire

Aucun blessé n'est à déplorer mais selon le communiqué, les surveillants et le chauffeur sont "choqués.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La ministre de la Justice Nicole Belloubet, quitte l'Elysée, le 9 janvier 2019. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)

"Un acte violent dont les conséquences auraient pu être dramatiques." La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a condamné "avec la plus grande fermeté", dimanche 10 février, les violences commises samedi à Paris, sur un fourgon de l'administration pénitentiaire, lors de la manifestation des "gilets jaunes".

Samedi, vers 17h30, un jet de pavé a brisé la vitre arrière du véhicule qui rejoignait la maison d'arrêt de Nanterre, "passant à quelques centimètres d'un surveillant""Le chauffeur a dû effectuer une accélération d'urgence pour éviter un cocktail Molotov qu'un manifestant s'apprêtait semble-t-il à projeter en direction de la vitre explosée", décrit le ministère de la Justice dans un communiqué. Aucun blessé n'est à déplorer mais selon le communiqué, les surveillants et le chauffeur sont "choqués"Le parquet de Nanterre a été saisi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.