L'invité du Soir 3 : Ludovic Mendes, député LaREM

Ludovic Mendes, député La République en Marche de Moselle, est l'invité du Soir 3 pour évoquer le mouvement des "gilets jaunes".

France 3

Interrogé sur la baisse de mobilisation enregistrée ce samedi 15 décembre, Ludovic Mendes explique que cela "prouve qu'il y a une partie des 'gilets jaunes' qui est en train de s'organiser, de monter des associations, des partis politiques. Et d'autres qui se sont dit que les annonces du président de la République leur convenaient". "La concertation que nous avons ouverte peut rassurer certains d'entre eux", veut croire le député LaREM. "Il faut qu'on regarde tous ensemble ce qu'on peut faire. Certains proposent un référendum d'initiative citoyenne, ce qui veut dire qu'on écrit la loi et qu'ils la valident ensuite, là on leur propose de nous aider à écrire la loi", ajoute-t-il.

"Le président n'est que le bouc émissaire"

"Ce qui est intéressant, c'est que ce mouvement est né d'une radicalité, où les personnes n'en peuvent plus. Elle n'est pas seulement dans l'expression, mais aussi dans la méthode de fonctionnement, c'est-à-dire on bloque tout, on n'en peut plus. Ce sont des personnes qui ont rarement manifesté. C'est pour ça que c'est intéressant de les écouter", selon Ludovic  Mendes, qui se fait l'avocat d'Emmanuel Macron. "Ce ras-le-bol, on l'avait entendu, c'est pour ça qu'on a été élu je pense. Derrière, on a deux partis politiques d'extrême, c'est qu'il y a une raison. Maintenant, c'est comment on peut avancer tous ensemble pour faire bouger les lignes. Le président n'est que le bouc émissaire de ce ras-le-bol de 30 ans", assure Ludovic Mendes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ludovic Mendes, député LaREM de Moselle.
Ludovic Mendes, député LaREM de Moselle. (FRANCE 3)