L'accumulation de richesse, c'est "parasitaire" pour l'économie

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
boulo
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Me François Boulo, auteur de “Reprendre le pouvoir”, est invité dans le 23h de franceinfo mercredi 14 avril. 

Avocat au barreau de Rouen (Seine-Maritime), François Boulo commence son livre, Reprendre le pouvoir (éditions Les Liens qui Libèrent), "par un état des lieux économique du pays. On sait qu'on a une concentration de la richesse qui s’opère au profit des plus riches, mais ce qu’on sait moins, c’est qu’on a une baisse du niveau de vie qui atteint la société française. Sur l’année 2018 selon l’Insee, 30% des Français ont connu une baisse du niveau de vie".

L'accumulation sans limite est "inacceptable"

"Il faut rompre avec une logique, celle qui consiste à dire qu'il n'y a aucune limite à l’accumulation des richesses. D’un point de vue moral, ce n’est plus acceptable. Comment peut-on justifier qu’une personne gagne 4 800 smic par mois ? Sur le plan du fonctionnement de l’économie, c’est parasitaire. A force, votre argent, vous l’épargnez, et il va dans la spéculation financière. Cet argent n’est plus consommé, ne va plus dans l’économie réelle et ne crée pas de valeur", explique Me Boulo sur franceinfo mercredi 14 avril. "Il faut créer une fiscalité qui permette de redistribuer les richesses, soutenir le système social et les dépenses publiques".

Par ailleurs, celui qui est aussi porte-parole des “gilets jaunes” estime que "leur mécontentement est toujours existant", même si la crise du Covid-19 agit comme "un étouffoir".  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.