Journées du patrimoine : un samedi sous surveillance

Les autorités, qui craignent de voir les "gilets jaunes" s'inviter sur les lieux de pouvoir lors des Journées du patrimoine, les 21 et 22 septembre, ont prévu de gros renforts de police. Plusieurs ministères seront fermés. Il sera possible de visiter l'Élysée, à condition de s'inscrire avant.

FRANCE 2

En ouvrant ses portes le week-end des 21 et 22 septembre, le palais de l'Élysée court-il un risque ? Comme chaque année, la présidence de la République a choisi d'accueillir le public pour les Journées du patrimoine, mais la nouvelle mobilisation des "gilets jaunes" vient chambouler cette organisation. Ils appellent à se rassembler à quelques pas seulement du palais présidentiel. Sur les réseaux sociaux, des figures du mouvement incitent même à profiter de la journée de samedi pour envahir l'Élysée. Un climat qui inquiète les autorités, qui comptent déployer 4 000 CRS dans la capitale.

Le ministère de l'Intérieur ouvert le matin seulement

L'Élysée ne sera donc ouvert qu'aux visiteurs préalablement inscrits sur internet. Ce sera également le cas pour l'Assemblée nationale et le ministère de la Culture. Mais d'autres lieux de pouvoir ont pris des mesures plus radicales. Le ministère de l'Intérieur ne sera ouvert qu'une partie de la matinée. Quant aux ministères de l'Éducation nationale et de l'Agriculture, ils garderont leurs portes closes toute la journée. Jeudi 19 septembre au soir, le ministre Didier Guillaume se justifie. Pourtant, l'hôtel de Matignon, tout comme le Sénat, restera en accès libre. L'an dernier, plus de 12 millions de curieux avaient pu profiter des Journées du patrimoine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une visite de l\'Elysée, à Paris, lors des Journées du patrimoine, en 2014.
Une visite de l'Elysée, à Paris, lors des Journées du patrimoine, en 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)