Haute-Loire : une femme de 97 ans envoie un chèque et une carte de vœux manuscrite aux policiers

Cette habitante du Puy-en-Velay dit avoir fait ce geste "en signe de considération et de reconnaissance pour toutes les forces de police très éprouvées".

À l\'intérieur de l\'enveloppe se trouvait un chèque pour les orphelins de la police.
À l'intérieur de l'enveloppe se trouvait un chèque pour les orphelins de la police. (JEAN FRANCOIS FREY / MAXPPP)

Les policiers de Haute-Loire ont eu la bonne surprise de découvrir la carte de vœux manuscrite d'une femme de 97 ans, comme ils le racontent sur Twitter, rapporte France Bleu Saint-Étienne Loire vendredi 4 janvier. À l'intérieur de l'enveloppe se trouvait aussi un chèque pour les orphelins de la police.

Cette habitante du Puy-en-Velay, qui dit vouloir garder l'anonymat, a bouleversé les policiers par sa "bienveillance, sa clairvoyance et sa tendresse", écrivent-ils sur le réseau social, accompagné d'une copie du courrier.

"J'ai encore raté votre passage de fin d'année, j'entends mal et pas du tout la sonnette de mon studio. Pour me rattraper, je vous adresse ce petit chèque pour vous, policiers et gendarmes, ou pour vos orphelins", écrit-elle au début du courrier. Un message "en signe de considération et de reconnaissance pour toutes les forces de police très éprouvées", poursuit-elle.

Critique des "gilets jaunes"

Elle adresse ensuite des critiques au mouvement des "gilets jaunes" : "J'ai connu la 2e Guerre, mai 68, mais rien de tel. Honte à cette société dévoyée, qui n'accorde aucune valeur à l'être humain". Des mots qui ont touché le directeur départemental de la sécurité publique de la Haute-Loire, Éric Cluzeau : "Le commissariat a vécu des moments difficiles ces derniers temps. C'est une personne qui a vécu la Seconde Guerre mondiale et Mai 68 et, comme témoin, elle explique que ce que l'on connaît aujourd'hui est d'un degré au-dessus", a-t-il déclaré à France Bleu Saint-Étienne Loire.

"Ce qui nous touche c'est que les vœux souvent ce sont des cartes pré-écrites et là c'est quelqu'un qui a pris le temps de nous écrire. On sent que c'est que cette personne nous connaît et a envie de nous soutenir", a-t-il poursuivi. "Nous irons lui remettre le reçu pour le don aux orphelins de la police qui accompagnait son mot", assurent les policiers sur Twitter.