Grand débat national : le gouvernement est-il prêt ?

Le grand débat national sera bien lancé mardi 15 janvier, a assuré Édouard Philippe à l'issue d'un séminaire gouvernemental à Matignon. Il a regretté le désistement de Chantal Jouanno, sans dévoiler pour autant le nom du nouveau responsable. Un certain flou règne encore.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Les modalités du grand débat devaient être présentées mercredi 9 janvier, mais c'était sans compter la démission de Chantal Jouanno. "Une péripétie", assure le Premier ministre, qui dénonce toutefois une forme d'abandon de poste. Du coup, les annonces sont repoussées à lundi 14 janvier. Sur le fond, en revanche, tout semble clair : quatre thèmes retenus pour le débat et rien d'autre. "Le grand débat, ce n'est pas le grand déballage. Il n'est pas question de revenir sur des avancées dans notre droit, que ce soit l'IVG, la peine de mort (...) ou le mariage pour tous", a fait savoir Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement.

Des "gilets jaunes" ont tenté d'approcher Emmanuel Macron

Du côté de l'opposition, l'inquiétude grandit. Pas de commentaire de la part d'Emmanuel Macron, qui effectuait mercredi après-midi sa première sortie publique de l'année avec l'équipe de France de handball. À l'extérieur, quelques dizaines de manifestants de la CGT, notamment, attendaient le chef de l'État. Certains portaient des "gilets jaunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une partie du gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 12 décembre 2018.
Une partie du gouvernement à l'Assemblée nationale, le 12 décembre 2018. (BERTRAND GUAY / AFP)