VIDEO. Grand débat national : "Il va falloir d'abord écouter les citoyens"

Clément Mabi est maître de conférence en science de l’information et de la communication à l'Université de technologie de Compiègne (Oise). Travaillant sur la démocratie participative, il évoque le grand débat national.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

"La volonté politique est l'élément essentiel" du grand débat national, estime Clément Mabi, maître de conférence en science de l’information et de la communication à l'Université de technologie de Compiègne (Oise). "Si les mesures sont reprises par les pouvoirs publics, si il y a une véritable stratégie de réponse aux demandes de justice sociale, économique et politique, alors on pourra juger que le débat est réussi".

"Attentes très fortes"

"Les "gilets jaunes" ont associé dans leurs revendications le fait que les inégalités sociales soient associés à un mauvais fonctionnement de nos institutions. Le défi majeur du débat sera d'apporter des réponses sur le plan socio-économique tout en contribuant à une transformation du fonctionnement de nos institutions", explique celui qui travaille sur la démocratie participative.

"Les attentes sont très fortes. Il va falloir d'abord écouter les citoyens et ne pas considérer ce débat comme un exercice de pédagogie. Le risque, c'est que le gouvernement se contente de concessions aux marges", conclut Clément Mabi.

Clément Mabi, maître de conférence en science de l’information et de la communication
Clément Mabi, maître de conférence en science de l’information et de la communication (FRANCEINFO)