Grand débat : "Il faut associer les Français aux prises de décisions", assure Didier Guillaume

Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation assure que Macron a "entendu" les doléances des "gilets jaunes" après les avoir rencontrés jeudi 24 janvier dans la Drôme.

FRANCE 2

Emmanuel Macron s'est invité jeudi 24 janvier dans un débat-citoyen avec des "gilets jaunes" près de Valence, dans la Drôme, après s'être entretenu avec une soixantaine d'élus lors d'un déjeuner-débat. "Il a trouvé ça très intéressant", se félicite vendredi 25 janvier Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, qui a recueilli les impressions du président de la République.

Emmanuel Macron a "entendu" les Français

Sur le plateau des 4 Vérités, l'ancien sénateur assure que ces échanges avec les Français ne sont pas vains, contrairement à ce qu'une partie de l'opposition assure. Car si le locataire de l'Élysée ne compte pas revenir sur la réforme de l'ISF, il a cependant "entendu des choses sur le handicap, sur l'hôpital, sur les impôts, sur la fiscalité", énumère Didier Guillaume, selon qui Emmanuel Macron "tiendra compte de tout cela".

Pour Didier Guillaume, le constat est simple : "Si nous sortons de ce grand débat comme nous y sommes entrés, alors c'est fini. La coupure entre le peuple et les élites sera définitive. Ce ne sera pas une coupure, ce sera un fossé."

Le ministre de l\'Agriculture et de l\'Alimentation assure que Macron a \"entendu\" les doléances des \"gilets jaunes\" après les avoir rencontrés jeudi 24 janvier dans la Drôme.
Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation assure que Macron a "entendu" les doléances des "gilets jaunes" après les avoir rencontrés jeudi 24 janvier dans la Drôme. (FRANCE 2)