Grand débat dans les banlieues : le maire d'Évry-Courcouronnes espère "faire passer des messages au président"

Le maire d'Évry-Courcouronnes (Essonne) recevra lundi 4 février le président Emmanuel Macron pour une étape du grand débat national sur les banlieues.

Stéphane Beaudet, le 20 janvier 2016.
Stéphane Beaudet, le 20 janvier 2016. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

"Notre devoir, c'est d'essayer de faire passer des messages au président", a déclaré lundi 4 février sur franceinfo Stéphane Beaudet, maire d'Évry-Courcouronnes en Essonne, où Emmanuel Macron doit se rendre cet après-midi pour dialoguer avec des élus et des membres du monde associatif.

Il faut espérer que, pour une fois, et Bercy et tous ces ministères (…) finissent par nous entendre et comprendre qu'il y a des besoins particuliersStéphane Beaudetà franceinfo

"Les problématiques qui s'expriment dans un quartier populaire sont des problématiques de logement, d'équilibre social, d'éducation, de parentalité", a énuméré Stéphane Beaudet, également président de l'association des maires d'Île-de-France. "Des problématiques de santé aussi : personne ne sait qu'en France, dans un quartier populaire, on a 3 ans d'espérance de vie en moins que dans le reste du territoire."