"Gilets jaunes" : vont-ils continuer les actions sur le terrain ?

Le journaliste Thomas Paga, en direct d'un rond-point occupé à Rennes (Ille-et-Vilaine), fait le point sur le début de cette cinquième semaine de mobilisation des "gilets jaunes".

France 2

Un appel a-t-il été lancé par les "gilets jaunes" pour une nouvelle mobilisation samedi 22 décembre et même pour une également vendredi 21 décembre, jour de l'anniversaire d'Emmanuel Macron ? "Difficile de faire le part des choses entre la rumeur sur internet et la réelle organisation d'une manifestation", rapporte le journaliste Thomas Paga, en direct d'un rond-point occupé à Rennes (Ille-et-Vilaine). "Ce qui est sur c'est que quatre appels à descendre dans la rue ont recueilli 80 000 environ signes d'intérêt sur les réseaux sociaux. Là encore, s'agit-il d'une réelle manifestation, vont-ils aller à Paris le 22 décembre comme c'est devenu leur habitude pour un 'acte 6' ou vont-ils y aller le 21 décembre pour célébrer, ironiquement, l'anniversaire d'Emmanuel Macron ? Aucune certitude", précise le journaliste.

Les occupations de ronds-points menacées d'expulsion

"Au niveau local, les 'gilets jaunes' hésitent. Faut-il continuer à bloquer les ronds-points ou les occuper, sous la menace d'une intervention des forces de l'ordre ? Faut-il continuer les actions sur le terrain ? Par exemple, dimanche 16 décembre, à Rennes, des "gilets jaunes" ont occupé une base logistique de la grande distribution pendant quelques heures avant d'être évacués par les gendarmes", rapporte Thomas Paga.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" manifestent contre l\'augmentation des prix des carburants et pour plus de pouvoir d\'achat, avenue des Champs-Elysées à Paris, le 15 décembre 2018. 
Des "gilets jaunes" manifestent contre l'augmentation des prix des carburants et pour plus de pouvoir d'achat, avenue des Champs-Elysées à Paris, le 15 décembre 2018.  (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)