Gilets jaunes : un autre "cadeau" du gouvernement

Le gouvernement veut aussi monter qu’il voulait agir pour le pouvoir d’achat. Après les heures supplémentaires exonérées de cotisations sociales pour les salariés, un système similaire a été proposé aux entreprises leur versant une prime.

Voir la vidéo

Une prime de pouvoir d’achat sous forme de cadeau de Noël. C’est le nouveau "cadeau" qu’a voulu faire le gouvernement aux salariés. Une prime exceptionnelle exonérée d’impôts et surtout une prime qui n’aura rien d’obligatoire. Seules les entreprises qui le voudront et le pourront la verseront à leurs salariés. Dessus, il n’y aura aucune cotisation patronale, ainsi, les salariés ne seront pas imposés sur le revenu.

Mieux qu’une hausse du SMIC ?

Pour les entreprises, cette mesure peut être une bonne nouvelle. "Cela diminue le bénéfice de l’entreprise, mais néanmoins il vaut beaucoup mieux pour nous, indépendants, d’avoir la liberté de donner cette prime plutôt que d’avoir une obligation d’augmenter tous les salaires du SMIC", précise Alain Griset, président de l’Union des entreprises de proximité (U2P). Le gouvernement va apporter des précisions et les partenaires sociaux définiront les contours de cette mesure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un \"gilet jaune\", dans une manifestation près de l\'Arc de Triomphe, à Paris, le 24 novembre 2018.
Un "gilet jaune", dans une manifestation près de l'Arc de Triomphe, à Paris, le 24 novembre 2018. (EMERIC FOHLEN / NURPHOTO / AFP)