Cet article date de plus de deux ans.

"Gilets jaunes" sur les Champs-Élysées : "On a l'impression qu'il y a eu la guerre", témoigne la maire du 8e arrondissement de Paris

Invitée dimanche sur franceinfo, Jeanne d'Hauteserre, maire du 8e arrondissement de Paris, explique que "les dégâts sont importants" sur les Champs-Elysées, au lendemain de la manifestation des "gilets jaunes" sur place. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jeanne d'Hauteserre, maire du 8e arrondissement de Paris, lors de l'inauguration de la Place de l'Europe-Simone Veil au mois de mai dernier. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

Au lendemain des violences qui ont émaillé samedi pendant la mobilisation des "gilets jaunes" à Paris sur les Champs-Élysées, Jeanne d'Hauteserre, la maire du 8e arrondissement - l'arrondissement où se situent les Champs-Elysées - affirme sur franceinfo dimanche que "les dégâts sont importants, impressionnants", et qu'il règne sur l'avenue un air de "chaos". "Depuis que j'habite dans cet arrondissement, donc depuis une trentaine d'années, c'est la première fois que je vois ça", a précisé l'édile.

Peut-être que l'Etat n'a pas anticipé les casseurs qui se sont infiltrés

Jeanne d'Hauteserre, maire du 8e arrondissement de Paris

franceinfo

L'élue LR était sur place samedi à 23 heures. "On a l'impression qu'il y a eu la guerre, c'est une guérilla civile", s'est-elle désolée. Selon elle, les "gilets jaunes" ont choisi de manifester sur les Champs-Élysées parce que c'est "une avenue prestigieuse", un lieu symbolique "pour en découdre avec l'État", à "proximité de l'Élysée", rappelle-t-elle. Par ailleurs, après les violences survenues samedi, Jeanne d'Hauteserre estime que "peut-être l'État n'a pas anticipé les casseurs qui se sont infiltrés" dans la manifestation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.