"Gilets jaunes" : quelle stratégie le gouvernement va-t-il adopter ?

Les huit personnes nommées porte-parole des "gilets jaunes" peuvent-elles être des interlocuteurs pour le gouvernement ? Pour y répondre, la journaliste Catherine Demangeat est en direct de l'Élysée pour France 3.

France 3

Lundi 26 novembre matin, Benjamin Griveaux n'a pas fermé la porte au dialogue avec les "gilets jaunes". "Au contraire, il l'a dit, le gouvernement doit être prêt à recevoir des représentants des '.gilets jaunes', explique la journaliste Catherine Demangeat. Sur la question précise des huit personnes de la délégation officielle, pour l'instant, ni l'Élysée ni Matignon ne se prononcent pour ou contre les inviter à la table des négociations."

Trois mois de concertation

"Mardi, en tout cas, Emmanuel Macron va proposer une nouvelle méthode de concertation. Un pacte social pour accompagner la transition écologique. Une concertation réunissant syndicats, associations, élus locaux, détaille Catherine Demangeat. Cette concertation devrait durer trois mois, le temps de faire émerger des solutions qui pourraient être insérées dans la loi sur la mobilité. Ce soir, l'Élysée affirme qu'il y aura du concret, mais rappelle qu'il n'est pas question de revenir sur la hausse des taxes sur les carburants".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" bloquent l\'accès à des supermarchés à Capvern-les-Bains (Hautes-Pyrénées), le 17 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" bloquent l'accès à des supermarchés à Capvern-les-Bains (Hautes-Pyrénées), le 17 novembre 2018. (LAURENT FERRIERE / HANS LUCAS / AFP)