"Gilets jaunes" : encore une quinzaine de sites occupés par des manifestants dimanche

Dégradations volontaires, échangeur incendié... Cinq échangeurs et un péage sont toujours fermés au lendemain de l'acte 6 de la mobilisation des "gilets jaunes".

Une centaine de \"gilets jaunes\" ont manifesté samedi 22 décembre au péage du Boulou, à la frontière franco-espagnole.
Une centaine de "gilets jaunes" ont manifesté samedi 22 décembre au péage du Boulou, à la frontière franco-espagnole. (NICOLAS PARENT / MAXPPP)

"Une quinzaine de sites restent concernés par des manifestations" de "gilets jaunes", fait savoir le groupe Vinci dans un communiqué dimanche 23 décembre à la mi-journée. Cinq échangeurs et le péage de Bandol sont toujours fermés.

De nouvelles dégradations ont été commises la nuit dernière sur l’A9 aux péages de Narbonne Est (n°37), de Sigean (n°39) et surtout de Lézignan (n°25) sur l’A61 qui n’a pu rouvrir qu’en fin de matinée aujourd'hui.

Des fermetures encore sur l'A7 et l'A50

Sur l’autoroute A7, les échangeurs de Chanas (n°12), Bollène (n°19), d’Orange Sud (n°22), et sur l’autoroute A9, les échangeurs de Narbonne Sud (n°38) et Agde (n°34) restent fermés en entrée comme en sortie.

Le péage de Bandol sur l’autoroute A50 est toujours fermé dans le sens Toulon / Marseille depuis qu’il a été incendié par les manifestants en début de semaine.