"Gilets jaunes" : Paris, ville morte

Suite aux mobilisations des "gilets jaunes", il est extrêmement difficile de se déplacer à Paris samedi 8 décembre. La capitale est méconnaissable.

FRANCE 3

À deux semaines de Noël, le quartier des grands magasins à Paris, habituellement noir de monde, est désert en cette nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes". Stores baissés et vitrines protégées par des panneaux en bois, les commerçants ont pris leurs précautions samedi 8 décembre. Les rares passants sont fouillés par les policiers tandis que des CRS remontent régulièrement le boulevard. Quelques touristes, sans doute mal informés, errent sur les trottoirs. "C'est comme une ville fantôme", indique une passante étrangère.

36 stations de métro fermées

Se déplacer en métro ou en RER est devenu mission impossible. Pour cette usagère interrogée par France 3, cette journée du samedi 8 décembre débute très mal. 36 stations de métro ont été fermées dans les quartiers sensibles. Les quelques habitants qui se risquent dehors tournent vite les talons : tout est fermé ou presque. Les monuments historiques, comme l'Opéra habituellement très prisé des touristes, sont déserts.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Liberté, égalité, fraternité ?\" s\'interroge ce graffiti, tandis qu\'on aperçoit, sur une première avenue, des forces de l\'ordre et, sur la seconde, des \"gilets jaunes\", à proximité des Champs Elysées.
"Liberté, égalité, fraternité ?" s'interroge ce graffiti, tandis qu'on aperçoit, sur une première avenue, des forces de l'ordre et, sur la seconde, des "gilets jaunes", à proximité des Champs Elysées. (THOMAS SAMSON / AFP)