"Gilets jaunes" : où est passé l'argent de la cagnotte lancée par Eric Drouet ?

Cette cagnotte, close le 31 mars, a récolté plus de 150 000 euros. Les fonds devraient être versés aux "gilets jaunes" blessés lors des manifestations, par le biais d'une association.

Eric Drouet lors du 21e samedi de mobilisation des \"gilets jaunes\", le 6 avril 2019.
Eric Drouet lors du 21e samedi de mobilisation des "gilets jaunes", le 6 avril 2019. (MAXPPP)

"Cagnotte officielle pour les blessés 'gilets jaunes' de France !" Trois mois après son lancement, la cagnotte organisée par Eric Drouet, l'une des figures du mouvement, a été close le 31 mars et a récolté plus de 150 000 euros. Hébergée sur Paypal, elle avait été créée le 9 janvier après le succès de deux autres cagnottes, l'une pour aider l'ancien boxeur Christophe Dettinger (fermée depuis), l'autre pour soutenir les forces de l'ordre.

Depuis la clôture de cette cagnotte, de nombreux "gilets jaunes" s'interrogent sur les réseaux sociaux sur ce que sont devenus les 150 000 euros. Qui va pouvoir en bénéficier ? Comment la somme va-t-elle être répartie ? Interrogés par franceinfo, mercredi 24 avril, des blessés disent ne pas avoir reçu de compensations. "Je ne sais pas comment me faire connaître pour pouvoir bénéficier de la cagnotte. J'ai cru comprendre que les procédures étaient toujours en attente, explique Cédric Gambin, victime d'une fracture de la main le 17 janvier, lors d'une manifestation à Bourg-en-Bresse (Ain). Je compte dessus. Depuis que j'ai été blessé, j'ai perdu mon travail et je suis en négatif sur mon compte."

"Des attaques puériles"

Sur les réseaux sociaux, "Antonio" fait partie des plus virulents à ce sujet. "Il y a quatre mois, nous avions décidé avec Eric Drouet que je créerais une association qui recevrait les fonds pour ensuite les distribuer, explique-t-il à franceinfo, captures d'écran des conversations à l'appui. Administrateur de la page Facebook "France blessée la page 100% des victimes gilets jaunes", il affirme avoir préparé tous les documents, mais ne plus avoir eu de nouvelles d'Eric Drouet au moment de l'élection du bureau de l'association, qui devait s'appeler "France blessée". "Il a demandé qu'une de ses proches soit trésorière de l'association, mais je lui ai dit qu'il fallait organiser des élections et il m'a snobé", relate-t-il.

Capture écran de la cagnotte lancée par Eric Drouet sur Paypal, le 25 avril 2019.
Capture écran de la cagnotte lancée par Eric Drouet sur Paypal, le 25 avril 2019. (PAYPAL)

Depuis, les deux hommes se renvoient la balle sur les réseaux sociaux et multiplient les vidéos en live pour s'expliquer. "Apparemment, il a pris la mouche parce que je ne répondais pas assez vite à ses messages sur la création de l'association. Je lui avais dit de se débrouiller, de créer l'association, et une fois l'association créée, il aurait des fonds à sa disposition pour s'occuper des blessés, se défend Eric Drouet dans une vidéo diffusée le 7 mars. Il y a des attaques puériles sur cette cagnotte."

Le 31 mars, le relais médiatique des "gilets jaunes" fait savoir dans une nouvelle vidéo qu'il a trouvé un huissier et "deux associations". "J'attends de voir laquelle recevra directement l'argent", précise-t-il, en affirmant essuyer des insultes et des menaces tous les jours à ce sujet. Face aux accusations de "détournement" de la cagnotte à des fins personnelles, le "gilet jaune" répète qu'il ne compte pas "se barrer avec".

Les seules personnes qui m'interpellent sur la cagnotte sont celles qui sont avides d'argent.Eric Drouetdans une vidéo

Interrogé par franceinfo, son avocat Khéops Lara assure qu'Eric Drouet ne touchera pas "un centime". "Le retard est purement administratif, on est en train de constituer une association, tout sera fait avec un huissier." Pour l'avocat, ce retard est en partie lié au différend avec "Antonio". "Ce n'est pas vrai qu'Eric n'a pas répondu. Il s'est fait injurier par 'Antonio', ça n'allait pas marcher, donc on est passés à autre chose. L'association sera créée d'ici une semaine et l'argent sera réparti de façon publique et transparente."

Une répartition égalitaire ou au cas par cas ?

Selon Khéops Lara, aucun frais ni élément ne passera par Eric Drouet, mais tout sera géré par la future association, dont on ignore pour le moment la composition et le nom. Quant aux personnes bénéficiaires, des interrogations demeurent. "Il y a beaucoup de blessés 'gilets jaunes', mais on sera obligés de vérifier si la personne est victime. On ne pourra pas donner de l'argent sans avoir vérifié des éléments préalables sur la personne concernée", poursuit l'avocat.

Il faudra savoir si la répartition se fait de façon égalitaire ou selon les besoins et moyens des personnes.Khéops Lara, avocat d'Eric Drouetà franceinfo

Le 3 avril, dans un Facebook Live, Eric Drouet a suggéré que la répartition soit faite au cas par cas "en fonction des factures, des frais à payer par rapport aux hôpitaux". Il ajoute le 23 avril qu'une "cagnotte de 150 000 euros ne se gère pas en 48 ou 72 heures" et "qu'un communiqué sera fait dans la semaine".

"De toute façon, 150 000 euros, c'est beaucoup et en même temps peu", renchérit le "gilet jaune" Jérôme Rodrigues, proche d'Eric Drouet. Au 16 janvier, 1 700 manifestants avaient été blessés depuis le début du mouvement, selon un décompte du Monde reprenant les chiffres des préfectures. Si tous demandaient à bénéficier de la cagnotte et que la répartition était égalitaire, la somme perçue par chacun avoisinerait les 88 euros. "Cette cagnotte fait beaucoup de bruit car certains blessés sont vraiment dans la détresse et d'autres estiment que les cagnottes en nom propre ont été 'trustées' par celle d'Eric Drouet", analyse Jérôme Rodrigues, qui a perdu un œil lors de la manifestation à Paris le 26 janvier. "Que tous ceux qui sont impatients se calment. Ça va arriver, mais ce n'est pas quelque chose qui se fait en deux heures."