Cet article date de plus de deux ans.

"Gilets jaunes" : manifestation interdite à Nice, l'armée en renfort

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
"Gilets jaunes" : manifestation interdite à Nice, l'armée appelée en renfort
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement fait appel aux soldats mobilisés dans le cadre de l'opération Sentinelle pour renforcer la sécurité lors de la prochaine manifestation des "gilets jaunes" et il a interdit toute manifestation à Nice.

C'est une première à Nice depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". Manifester dans les rues samedi 23 mars sera interdit. "Ces tentatives d'intimidation ne doivent pas empêcher le peuple d'exprimer ce droit fondamental", s'indigne un "gilet jaune" au micro de France 3. C'est un appel national à manifester à Nice qui avait été lancé qui a inquiété le maire de la ville Christan Estrosi. Sa demande d'interdiction pour éviter tout saccage a été entendue.

Des soldats en renfort

C'est la première application concrète du gouvernement après son discours de fermeté après les violences de la manifestation du 16 mars à Paris. L'autre annonce concerne les militaires de l'opération Sentinelle. Dès samedi 23 mars, ils seront déployés pour sécuriser les bâtiments officiels. Il s'agit de soulager les policiers qui devaient également assurer cette tâche. Un renfort réclamé depuis longtemps par le syndicat de police Alliance. D'autres syndicats s'inquiètent de la réponse des soldats en cas d'attaque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.