"Gilets jaunes" : les sociétés d'autoroutes font les comptes

Le groupe Vinci a décidé de demander la régularisation des péages rendus gratuits par les "gilets jaunes" aux automobilistes qui ont circulé sur le réseau. C'est sans compter les dégâts qui se chiffrent en dizaines de millions d'euros.

FRANCE 3

Les bâtiments du PC de sécurité à Narbonne (Aude) ont été incendiés il y a deux semaines, puis à nouveau le week-end dernier. Les endroits qui n'ont pas été ravagés par les flammes ont été vandalisés. Les 25 salariés de Vinci Autoroutes qui ont retrouvé leurs bureaux ravagés sont sous le choc. La société Vinci qui gère près de la moitié du réseau français a publié, lundi 17 décembre, une liste de sites vandalisés à travers le pays. Les dégâts se chiffrent en dizaines de millions d'euros.

Les automobilistes vont régler une partie de la note

Le chiffre des dégâts ne prend pas en compte le manque à gagner. Les tickets d'autoroute ne sont plus distribués et de toute façon, à la sortie il n'y a plus de barrières. Cependant, grâce aux caméras de vidéosurveillance, le groupe Vinci prévoit de retrouver chaque automobiliste ayant emprunté l'autoroute gratuitement grâce aux "gilets jaunes" pour leur faire régler le péage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un péage à Tonnay-Charente (Charente-Maritime), le 28 janvier 2018. 
Un péage à Tonnay-Charente (Charente-Maritime), le 28 janvier 2018.  (FABRICE RESTIER / AFP)