"Gilets jaunes" : les mesures du gouvernement ne calment pas tous les opposants

Les mesures d'urgence annoncées par le gouvernement pour tenter d'enrayer cette crise ont été approuvées par les députés dans la nuit de jeudi à vendredi 21 décembre. Mais le vote ne suffit pas à calmer tous les opposants.

France 2

La mobilisation continue à ce rond-point situé près de Carcassonne, dans l'Aude. C'est une opération tractage dans l'une des zones commerciales de la ville. "Si vous avez des idées à apporter, du sang neuf", demande une "gilet jaune" à une passante. L'objectif est d'inciter un maximum de personnes à les rejoindre pour la manifestation de samedi 22 décembre. C'est l'occasion aussi de rappeler leurs principales revendications. "On a marqué référendum d'initiative citoyenne, baisse significative de la TVA, augmentation de la TVA sur les produits de luxe, remise en place de l'ISF", indique une "gilet jaune". 

Continuer la mobilisation

À Carcassonne, ce rond-point est devenu l'un des symboles de la mobilisation. À plusieurs reprises, les forces de l'ordre les ont délogés, mais les "gilets jaunes" remontent systématiquement le campement sitôt la police repartie. Et malgré les annonces du gouvernement, ces manifestants ne veulent pas baisser les bras.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" lors d\'une manifestation sur le Vieux-Port, à Marseille, le 1er décembre 2018.
Des "gilets jaunes" lors d'une manifestation sur le Vieux-Port, à Marseille, le 1er décembre 2018. (GERARD JULIEN / AFP)