Gilets jaunes : les bureaux de Benjamin Griveaux pris d’assaut

Les bureaux du porte-parole du gouvernement ont été pris pour cible, samedi 5 janvier à Paris. Les enquêteurs comptent sur les caméras de vidéosurveillance pour retrouver les auteurs de ces actes.

FRANCE 2

L’intrusion spectaculaire s’est produite au siège du porte-parole du gouvernement, samedi 5 janvier. Entre 16h30 et 17 heures, un chariot élévateur, abandonné plus tard sur la devanture d’une banque, défonce la porte cochère en bois. Selon le ministère, une quinzaine de personnes, des "gilets jaunes" et aussi des individus vêtus de noir, font irruption dans la cour du bâtiment. Ils sont armés de barres de fer. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, doit quitter les lieux.

Les enquêteurs comptent sur les caméras de vidéosurveillance

Pendant que Benjamin Griveaux et son équipe sont exfiltrés par les jardins, à l’arrière du bâtiment, les individus s’enfuient avant l’arrivée des forces de l’ordre. Vendredi 4 janvier, le secrétaire d’État avait été très ferme dans ses propos. Il avait dénoncé des "agitateurs" au sein des "gilets jaunes". Samedi 5 janvier au soir, les enquêteurs comptent sur les caméras de vidéosurveillance pour identifier les auteurs de cet acte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Benjamin Griveaux, porte parole du gouvernement.
Benjamin Griveaux, porte parole du gouvernement. (LUDOVIC MARIN / AFP)