"Gilets jaunes" : le point sur la mobilisation samedi, région par région

Les blocages se poursuivent samedi pour le huitième jour consécutif. Franceinfo fait le point région par région.

En début de matinée samedi 24 novembre, des \"gilets jaunes\" étaient présents à la barrière de péage de l\'autoroute A7 à Reventin (Isere).
En début de matinée samedi 24 novembre, des "gilets jaunes" étaient présents à la barrière de péage de l'autoroute A7 à Reventin (Isere). (HERVE COSTE / MAXPPP)

Les "gilets jaunes" continuent le mouvement samedi 24 novembre. Des milliers de manifestants se sont rassemblés sur les Champs-Elysées, d'autres ont choisi de rester en région pour poursuivre les actions engagées cette semaine. Selon un nouveau décompte du Ministère de l'Intérieur à 15 heures, plus de 106 000 manifestants participent au mouvement des "gilets jaunes", dont 8 000 à Paris. Au total, 130 interpellations ont eu lieu en France pour le moment. 

Voici le point sur les actions en cours.  

Auvergne-Rhône-Alpes

Dans la Loire, à Saint-Etienne, des centaines de manifestants ont bloqué temporairement le tramway avant que la circulation ne reprenne rapporte France Bleu Saint-Etienne Loire

En début de matinée des "gilets jaunes" étaient présents à la barrière de péage de l'autoroute A7 à Reventin en Isère, où l'on dénombre une vingtaine de points de rassemblement, dont le plus important se tient au péage de Voreppe sur l'A48 dans une ambiance bon enfant, rapporte France Bleu Isère. Les manifestants ont obtenu l'ouverture des barrières dans le sens Lyon-Grenoble. A la mi-journée, des barrages filtrants étaient toujours en cours sur l'A7, au niveau de la barrière de Vienne. Le Préfet de l’Isère recommande de prendre en compte pour vos déplacements les actions en cours dans plusieurs villes, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Bretagne

Une opération escargot s'est déroulée ce matin sur la rocade sud de Rennes, en Ille-et-Vilaine, indique France Bleu Armorique ainsi qu’une opération escargot entre Baud et Pontivy. Un automobiliste a blessé deux personnes en tentant de forcer un barrage à Redon. A Rennes une cinquantaine de personnes se sont rassemblées aujourd'hui.

Depuis huit jours, des "gilets jaunes" manifestent aussi à Saint Malo, au même rond-point du Grand Aquarium. À Quimper, Brest, Morlaix ou Concarneau, c’est à l’entrée des zones commerciales que se tiennent la majorité des barrages filtrants, selon France 3 Bretagne.

Dans les Côtes d'Armor, France Bleu Armorique rapporte la tenue d'opérations de filtrage aujourd'hui sur le rond-point de Brézillet à Saint-Brieuc avec 400 "gilets jaunes mobilisés. Une délégation a été reçue par le préfet. Des barrages filtrants signalés samedi également à Lannion, Lamballe, Paimpol, et Loudéac.

Centre-Val-de-Loire

Plusieurs points de tension sur les routes de l'Indre et du Cher ont été recensés par France Bleu Berry. À Issoudun, dans l'Indre, deux barrages filtrants ont été installés samedi matin : au rond-point de la route de Bourges et au rond-point des Bordes. Une grande marche a également commencé à 9 heures, au Blanc.

Dans le Cher, un barrage filtrant a été mis en place sur l'A20 à Vierzon, au niveau de la sortie n°5. Deux manifestations ont commencé dès 9 heures, à Vierzon et autour de la gare à Bourges. Des stations-services devraient aussi être bloquées dans le Cher, notamment à Saint-Amand Montrond et elles ne devraient rouvrir que lundi.  

Ile-de-France

Depuis 8 heures samedi matin, 8 000 manifestants se sont rassemblés à Paris dont 5 000 autour et sur les Champs-Elysées, dont l'accès est toujours bloqué par plusieurs dizaines de fourgons de CRS. Malgré tout, de nombreux "gilets jaunes" ont réussi à passer. Un autre barrage a été installé par les forces de l'orde entre les Champs-Elysées et la place de la Concorde. Les forces de l'ordre ont procédé, pour l'instant, à 42 interpellations de "gilets jaunes" a annoncé la Préfecture de police de Paris à franceinfo, dont 30 gardes à vue. 

24 personnes ont été blessées ce samedi en marge de la manifestation des "gilets jaunes" sur les Champs-Élysées, dont 5 parmi les forces de l'ordre, précise la Préfecture de police. 

Il restait, à 18 heures, 400 personnes environ dans le secteur.

A Saint-Arnoult-en-Yvelines, dans les Yvelines, un barrage filtrant a été mis en place sur l'A10, provoquant des ralentissements.

>>  DIRECT.  La mobilisation des "gilets jaunes" du 24 novembre

La Réunion

Des affrontements ont eu lieu entre manifestants et forces de l’ordre au Port, devant la société réunionnaise de produits pétroliers (SRPP), indique nos confrère de Réunion la 1ère. Les manifestants ont lancé des galets, alors que les forces de l’ordre ont répliqué avec des bombes lacrymogènes.

En tout, ils étaient des milliers à se rassembler sur le barrage du Port Est avant de se rendre à la SRPP du Port qui alimente toutes les stations de l’île en carburant.

Des barrages sont toujours en place sur les routes. Dans la journée, 17 barrages ont été comptabilisés au total. L'interdiction de circuler reste en vigueur ce samedi de 21h à 6h (heure locale), dans 14 des 24 communes de l'île. Le couvre-feu en vigueur depuis mardi soir a été prolongé jusqu'à dimanche matin.

Grand Est

En Alsace, une quinzaine de barrages ont été dénombrés, principalement dans le Haut-Rhin. Des manifestants allemands ont d’ailleurs rejoint le mouvement en formant une chaîne humaine sur le pont de l’Europe entre Strasbourg et Kehl. La circulation des poids lourds est de nouveau autorisée à partir de 22h ce samedi jusqu’à dimanche 22h, sur l’ensemble du réseau routier de la Région Grand Est, annonce France Bleu Alsace. Il s’agit d’une mesure exceptionnelle pour acheminer les marchandises sur des sites stratégiques.

En Moselle, une opération escargot a été signalée sur l’A31 dans le sens Nancy-Metz. Selon France Bleu Lorraine Nord, une opération péage gratuit s'est déroulée sur l’A4 à la barrière deBeaumont. À la barrière de péage de Saint-Avold, la présence de "gilets jaunes" a été remarquée.

Une trentaine de rassemblements sont organisés en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges depuis ce matin, où plusieurs interpellations ont eu lieu, rapporte France Bleu Sud Lorraine. Un barrage filtrant a été organisé sur l'A 31 au niveau de Frouard, les CRS sont intervenus, un blessé a été évacué.

Hauts-de-France

Dans la métropole lilloise, dans le département du Nord environ 150 manifestants ont bloqué samedi les accès à la zone commerciale d'Englos. L'ambiance, d'abord très calme, s'est peu à peu tendue à la mi-journée. Les forces de l'ordre ont fait plusieurs fois reculer les "gilets jaunes" en utilisant du gaz lacrymogène, comme l'a constaté un reporter de France Bleu Nord présent sur place.

Normandie

Selon France Bleu Normandie, plusieurs "gilets jaunes" ont choisi de rester en Seine-Maritime et dans l'Eure samedi. A 9h30, en Seine-Maritime, le pont de Brontonne faisait l'objet d'un barrage filtrant, au même titre que le pont de Tancarville, Fauville-en-Caux, Barentin ou encore Gournay-en-Bray. A Rouen, étaient concernés le rond-point des vaches et celui de la Motte. A Dieppe, ce sont trois ronds-points qui sont filtrés à Arques-la-Bataille, Eurochannel et Auchan Canadien. Enfin, un barrage filtrant a été mis en place au niveau du stade Océane au Havre.

Dans l'Eure, les principaux sites où se sont installés des "gilets jaunes" étaient le rond-point de Carsix, Sainte-Colombe-la-Commanderie, le carrefour de la Madeleine à Nonancourt. Selon France 3 Normandie, ce sont les centres commerciaux qui étaient particulièrement visés en ce week-end de Black Friday. Parmi les sites concernés, Barentin, Dieppe, Fauville-en-Caux ou encore Montivilliers. Au centre commercial Auchan de Dieppe, un agriculteur a déversé du fumier devant l'entrée de la zone d'activité.

Nouvelle-Aquitaine

En Haute-Vienne à Limoges, près de 2000 manifestants ont fait tomber les barrières installées autour de la préfecture pour poursuivre leur marche racontent les journalistes de France Bleu Limousin sur place. 

À Périgueux, en Dordogne les "gilets jaunes" ralentissaient la circulation cet après-midi, avec une opération escargot forte de plusieurs dizaines de voitures et une cinquantaine de motos rapporte France Bleu Périgord.

Dans la Creuse, des "gilets jaunes" se sont positionnés à Guéret au niveau du rond-point de l'Europe et du rond-point Pompidou avec la mise en place d’un barrage filtrant.

Dans la Vienne, sur l'A10 au niveau de Châtellerault, des échangeurs restent fermés en entrée et/ou sortie sur décision préfectorale. Tandis qu'à Poitiers une centaine de "gilets jaunes" défilaient en direction du centre ville selon France Bleu Poitou.

À Bordeaux, 1 500 "gilets jaunes" étaient rassemblés ce samedi, la mobilisation s’est déroulée dans le calme. Les manifestants ont ciblé les centres commerciaux à l’occasion du Black Friday. rapporte France Bleu Gironde.

Aux alentours de midi, 1 700 personnes étaient réunies dans le centre-ville de Pau, dans les Pyrénées-Atlantiques, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine. Un barrage filtrant ralenti la circulation à Biarritz sur l’A63.

Occitanie

En Haute-Garonne, à Toulouse, France Bleu Occitanie publie une vidéo des abords de la gare Matabiau, où les CRS ont repoussé des "gilets jaunes" avec des gazs lacrymogènes. 

A Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, une mobilisation des "gilets jaunes" s'est déroulée place de la Victoire. Dans le cortège, France Bleu Roussillon a remarqué la présence de drapeaux de la CGT. Toujours dans la région, à la mi-journée, des barrages filtrants étaient organisés au niveau de la frontière espagnole sur l'A9. Toujours sur cette autoroute, des échangeurs restaient fermés en entrée et/ou en sortie à la mi-journée sur décision préfectorale dans le secteur d'Agde (Hérault), Narbonne (Aude), ou encore Perpignan (Pyrénées-Orientales). 

Pays-de-la-Loire

En Loire-Atlantique à Nantes, France Bleu Loire Océan comptait une centaine de manifestants devant la préfecture. Dans le même département, un barrage filtrant a été mis en place sur l'A11 à Ancenis où des "gilets jaunes" se sont regroupés entraînant là encore des ralentissements. Même constat en Mayenne à La Gravelle sur l'autoroute A81.

Dans la Sarthe, au Mans, quelques 400 manifestants ont défilé dans le centre-ville selon France Bleu Maine.

Sur l'autoroute A11 qui relie Paris à Nantes, au niveau du Mans Nord, des échangeurs restent là aussi fermés en entrée et/ou en sortie sur décision préfectorale. 

Plusieurs barrages filtrants ont été signalés dans le secteur de Saint-Nazaire, indique France Bleu Loire-Océan. Ainsi qu'à la Roche-sur-Yon en Vendée sur l’A87.

Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Un barrage filtrant s'est tenu à La Ciotat (Bouches-du-Rhône) sur l'A50. Une manifestation qui entraîne des ralentissements. Autre barrage filtrant, toujours dans les Bouches-du-Rhône, à Pont-de-l'Etoile sur l'A52.

Près d'Aix-en-Provence, au péage de La Barque sur l'A8, quelque 500 "gilets jaunes" ont installés un barrage filtrant dans la matinée, avant d'être délogés par les gendarmes à renfort de gaz lacrymogène.

Dans le Var, à Toulon, une manifestante a été percutée par une voiture qui a tenté de franchir un barrage, alors qu'au péage du Capitou près de Fréjus, un poids lourd a percuté un motard, transporté à l'hôpital.

Sur l'A7, la préfecture du Vaucluse déplore un "nombre croissant d'incidents" : les entrées et sorties sur l'A7 étaient bloquées à Bollène, Orange et Avignon.

Plusieurs rassemblements et barrages filtrants sont à signaler à Antibes sur l'A8 et Grasse, précise France Bleu Azur. A Nice Un cortège de "gilets jaunes" a mené une opération escargot sur la promenade des Anglais.