Gilets jaunes : le parquet porte plainte après les appels au suicide des policiers

Sur internet, la vidéo choquante de "gilets jaunes" appelant au suicide des policiers, samedi 20 avril, est devenue virale. Le parquet de Paris a ouvert une enquête. L'un des policiers présents ne cache pas son incompréhension.

France 3

Cela fait quatre mois que Quentin, policier à la brigade de répression des actions violentes et délégué syndical d'Alliance Police, intervient sur des manifestations de "gilets jaunes". Il était en service samedi 20 avril sur la place de la République à Paris, pour l’acte 23 de la mobilisation, lorsqu'il a entendu les manifestants qui scandaient des slogans d'appels au suicide. "Cela fait 17 ans que je suis dans la police. Sincèrement, j'ai tout entendu. Mais là, cela a touché une corde sensible", explique le policier au micro de France 3.

Déjà 28 suicides de policiers en 2019

Comme de nombreux autres fonctionnaires de police, Quentin avait observé une minute de silence vendredi 19 avril en hommage aux 28 policiers qui se sont suicidés depuis le début de l'année. Selon les policiers, les manifestants étaient plusieurs centaines à hurler les slogans. Jérôme Rodrigues, l'un des leaders du mouvement des "gilets jaunes", condamne les insultes, mais dénonce une stigmatisation du mouvement. Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de l\'ordre étaient encore très mobilisées lors de la manifestation de \"gilets jaunes\" à Paris, samedi 20 avril.
Les forces de l'ordre étaient encore très mobilisées lors de la manifestation de "gilets jaunes" à Paris, samedi 20 avril. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)