"Gilets jaunes" : le gouvernement veut faire preuve de fermeté face à "l'acte 8" du mouvement

"L’acte 8" des "gilets jaunes" aura lieu samedi 5 janvier. Le gouvernement annonce qu’il fera preuve de fermeté face à un mouvement dont le soutien repose sur un clivage social.

FRANCE 3

Des ministres détendus, souriants, lors du petit-déjeuner de la rentrée au ministère de l’Intérieur à Paris. Un rituel avant le premier Conseil des ministres de l’année. L’occasion pour l’exécutif d’afficher sa fermeté à l’égard des "gilets jaunes". Fermeté dans le discours de Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, comme dans les actes. Les ronds-points sont évacués par exemple à Alès, dans le Gard.

Un clivage social

Depuis les annonces du chef de l’État, on constate une baisse du soutien au mouvement. 55% des Français sont pour la poursuite du mouvement, contre 45% pour l’arrêt. Comme l’explique le président de l’institut de sondages Odoxa Gaël Simon, ces chiffres traduisent un clivage sociologique : les classes populaires continuent de soutenir les "gilets jaunes", alors que les citoyens plus aisés tendent à être satisfaits par les annonces d’Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 21 décembre 2018.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 21 décembre 2018. (THOMAS SAMSON / AFP)