"Gilets jaunes" : la manifestation interdite de Bourges cristallise les attentions

Bourges (Cher) risque fort d’être au cœur de l’actualité samedi 12 janvier. La ville se prépare à l’afflux des "gilets jaunes" pour l’acte 9 du mouvement.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Toute la journée du vendredi 11 janvier, Bourges (Cher) s’est préparée à la venue des "gilets jaunes." Le mobilier urbain qui le pouvait a été démonté, les vitrines protégées. Yves Loeillet, un artisan menuisier, a reçu 17 demandes urgentes. Il n’a pas pu toutes les honorer. Située au cœur de la France, la ville est une cité historique aux ruelles sinueuses. Par mesure de précaution, le maire a décidé de fermer les musées, les jardins ou les bibliothèques. La préfète du département a même interdit l’hypercentre à la manifestation.

2 800 manifestants "intéressés" sur Facebook

Ces dispositions ne suffisent toutefois pas à rassurer les commerçants, effrayés par les images de casse, lors des derniers défilés. Afin de sécuriser au maximum le parcours, un espace a été réservé aux "gilets jaunes." Certains d’entre eux, soucieux d’éviter les débordements, ont commencé à l’investir. Selon Facebook, 2 800 manifestants se disent intéressés par le rassemblement de Bourges. 2 500 policiers y seraient déployés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le centre historique de Bourges (Cher) vue du ciel, le 30 août 2010.
Le centre historique de Bourges (Cher) vue du ciel, le 30 août 2010. (DEGAS JEAN-PIERRE / HEMIS.FR / AFP)