"Gilets jaunes" : la manifestation du 15 décembre à Paris incertaine après l'attentat

La question de la manifestation à Paris samedi 15 décembre fait débat au sein des "gilets jaunes". Malgré les incitations du gouvernement à cesser le mouvement, les "gilets jaunes" n'ont pas l'intention de céder.

France 3

Mercredi 12 décembre sur un rond-point près d'Évreux (Eure), les "gilets jaunes" se comptent. Tous ont en tête l'attentat meurtrier de Strasbourg (Bas-Rhin) perpétré la veille au soir, pourtant, la mobilisation doit continuer. "Il ne faut pas avoir peur et il faut continuer notre action, lance une manifestante habillée au micro de France 3. Si on s'arrête là-dessus, Macron va être content".

Manifestation sans autorisation

Même détermination sur les réseaux sociaux où s'affichent côte à côte appels à manifester et messages de compassion pour les victimes. Laëtitia Dewalle, une des figures du mouvement en Île-de-France, ira manifester samedi pour la 4e fois en plein Paris. Cette fois encore, les "gilets jaunes" ne demanderont aucune autorisation. "Ils ont déjà la peur au ventre tous les mois à cause de leur compte en banque, alors ce n'est pas un terroriste qui va leur faire peur et qui va les empêcher de vivre", argumente-t-elle. En revanche, dans le Vaucluse, Christophe Chalençon, autre porte-parole, appelle à manifester, mais "ni à Paris ni dans les centres-villes, pour ne pas perturber le dispositif urgence attentat". Pour l'instant, rares sont ceux qui appellent à tenir compte de ce contexte exceptionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" à Dinan, en Bretagne.
Des "gilets jaunes" à Dinan, en Bretagne. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)