"Gilets jaunes" : l'heure des comptes

Les manifestations des "gilets jaunes" ont un coût élevé pour le commerce en France. Coup de projecteur sur l'estimation du prix de ces dégradations.

France 2

Vitrines brisées, magasins pillés, les manifestations vont d'abord coûter cher aux commerçants. Dans les rues de Paris, dimanche 9 décembre au matin, la Chambre de commerce fait le tour des entreprises, pour faire l'inventaire des dommages causés la veille en marge de la mobilisation des "gilets jaunes". Plusieurs casseurs ont pillé la boutique de ce tailleur, emportant des dizaines de costumes. "Ils ont cassé la première vitre, la deuxième vitre, et puis la porte", raconte le commerçant.

Une facture de plusieurs millions d'euros à Paris

La facture s'élève à plusieurs milliers d'euros de pertes. Pour les commerçants, ce sont d'abord les assurances qui vont régler les frais, à condition d'avoir porté plainte. Pour les vols en revanche, cela dépend du type de garantie choisie. Dimanche 9 décembre, Bruno Le Maire a annoncé que l'État soutiendra les entreprises les plus en difficulté. Pour les dégâts sur la voie publique, c'est l'État et les collectivités locales qui payent, et donc le contribuable. À Paris, la facture sera de plusieurs millions d'euros. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les dégâts causés par la manifestation des \"gilets jaunes\" du 1er décembre 2018 à Paris.
Les dégâts causés par la manifestation des "gilets jaunes" du 1er décembre 2018 à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)