"Gilets jaunes" : l'Assemblée nationale approuve les annonces d'Edouard Philippe par 358 voix contre 194

Le vote portait sur les annonces du gouvernement concernant "la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d'achat". 

Le Premier ministre d\'Edouard Philippe à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 4 décembre 2018.
Le Premier ministre d'Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, à Paris, le 4 décembre 2018. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le gouvernement assure ses arrières. L'Assemblée nationale a approuvé, mercredi 5 décembre, par 358 voix contre 194, les mesures annoncées par Edouard Philippe en réponse à la crise des "gilets jaunes", à l'issue d'un débat de près de cinq heures dans l'hémicycle. Lors de sa déclaration sur "la fiscalité écologique et ses conséquences sur le pouvoir d'achat", objet du vote, le Premier ministre a notamment défendu l'abandon dans le budget 2019 de la hausse de la taxe carbone et le gel des tarifs du gaz et de l'électricité cet hiver.

Le gouvernement avait souhaité ce scrutin, sans engager sa responsabilité, en vertu de l'article 50-1 de la Constitution. La procédure est prévue par la Constitution, mais elle est assez rare et n'a jamais été mise en oeuvre sur un sujet brûlant d'actualité. Pour enfoncer le clou, le gouvernement répètera l'opération jeudi au Sénat, mais cette fois sans vote.