"Gilets jaunes" : l'acte IV des blocages en régions

En régions, les actions et les manifestations de "gilets jaunes" se poursuivent samedi 8 décembre.

FRANCE 2

Dans le Haut-Rhin, des "gilets jaunes" brûlent leur carte d'électeur aux abords d'un rond-point. À Calais dans le Pas-de-Calais, des manifestants ont bloqué la rocade qui mène au port pour clamer leur colère. En Haute-Garonne à Toulouse, c'est une centaine de motards qui bloque la circulation. Des "gilets jaunes" de tous milieux, dont beaucoup n'avaient jamais manifesté.

Un porte-parole mis en garde à vue à Grenoble

À Grenoble en Isère, la police a interpellé le porte-parole des "gilets jaunes" sous les caméras. L’homme a été mis en garde à vue pour organisation d'une manifestation illicite. Environ 600 manifestants ont demandé sa libération devant la préfecture. À Caen dans le Calvados, c'est la Marseillaise qui a été entonnée face aux forces de l'ordre pour soulever la question des salaires. 1 000 personnes se sont également retrouvées devant la préfecture de Haute-Loire au Puy-en-Velay. L’édifice, bien gardé par les forces de l'ordre, avait été incendié par des "gilets jaunes". Aucun incident n'a été déploré à la mi-journée du samedi 8 décembre en régions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\", le 18 novembre 2018, à Caen (Calvados). 
Des "gilets jaunes", le 18 novembre 2018, à Caen (Calvados).  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)