"Gilets jaunes" : iront-ils à Paris ?

Partout en France, les "gilets jaunes" se mobilisent pour aller manifester à Paris ou rester. Reportage sur différents points de blocages

FRANCE 2

Samedi 8 décembre, les "gilets jaunes" de La Ciotat dans les Bouches-du-Rhône resteront ici, ils ne veulent pas se rendre à Paris. "On n'a pas l'argent pour monter à Paris", témoigne un homme. Certains redoutent aussi les risques de débordements dans la capitale. "Tout le monde est père de famille, il y a des enfants, et prendre le risque d'aller prendre une balle, parce que cela va arriver, j'en suis sûr, c'est non", explique un autre. Près de Rennes (Ille-et-Vilaine), les manifestants sont également inquiets des échauffourées. Ils resteront donc nombreux sur leur rond-point. "Il y a un appel aux armes et à casser du flic, moi je n'adhère pas du tout", s'indigne une femme.

"Je me devais de le faire pour mes enfants "

Parmi les manifestants rencontrés vendredi 7 décembre au matin, très peu vont se rendre à Paris. Un homme a tout de même décidé d'y aller, pour la première fois depuis le début du mouvement. "Je me devais de le faire pour mes enfants et aussi pour les Français de manière générale, pour la France. Ça monte, ça monte, la mayonnaise est en train de monter et je pense que ça va être un tournant décisif demain", détaille-t-il. Qu'ils aillent à Paris ou non samedi 8 décembre, tous scruteront l'évolution de la situation dans la capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Ces manifestants bretons décrivent la France comme une société divisée entre les riches et les pauvres. \"Champion du monde de la colère\", revendique l\'un d\'eux, le 17 novembre 2018 à Rennes (Ille-et-Vilaine).
Ces manifestants bretons décrivent la France comme une société divisée entre les riches et les pauvres. "Champion du monde de la colère", revendique l'un d'eux, le 17 novembre 2018 à Rennes (Ille-et-Vilaine). (MAUD DUPUY / HANS LUCAS / AFP)