Gilets jaunes : "Il faut passer des ronds-points aux urnes", estime Benjamin Cauchy

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 10 min.
Article rédigé par
J. Wittenberg - France 2
France Télévisions

Benjamin Cauchy, ancien porte-parole des « gilets jaunes » et soutien d'Éric Zemmour, est l’invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 19 novembre.

Benjamin Cauchy était l’une des figures qui incarnaient le mouvement des "gilets jaunes", aujourd’hui il s’est engagé auprès d'Éric Zemmour. Quel bilan tirer du mouvement ? "Entre le 17 novembre 2018 et le 10 décembre, 11 milliards d’euros ont été obtenus. Donc cela a servi. Depuis cette date, tous les samedis répétitifs n’ont servi qu’à salir ce mouvement populaire, puisque rien n’a pu être obtenu de plus", estime Benjamin Cauchy. "Il y a une certaine lassitude par rapport aux modes d’action qui ont été mis en place" ajoute-t-il.

"Tous les jours il y a des agressions"

Que faut-il faire pour donner une suite au mouvement des "gilets jaunes" ? "Il faut passer des ronds-points aux urnes, passer de cette contestation au bulletin de vote", estime Benjamin Cauchy.

Que penser des arguments d'Éric Zemmour, qui estime que l’on est déjà dans un climat de guerre civile en France ? "Tous les jours il y a des agressions, tous les jours il y a 100 policiers qui sont agressés", précise Benjamin Cauchy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.